Travail : à quoi reconnait-on un harceleur moral ?

Vous avez du mal à supporter les insultes, humiliations, isolations qu’on vous a faites dans votre cadre de travail. Vous voulez vous débarrasser de l’ harcèlement moral et vous vous êtes décidés à abandonner votre poste. Sachez avant tout qu’il y a des issues pour votre problème et que vous pouvez vous défendre contre ces faits.

Qui peut être victime de harcèlement moral ?

Le harcèlement moral au travail arrive à toucher plus de 35 % de la population active mondiale. Il s’avère complexe de l’identifier et tout employé pourra en être victime. Par contre, si vous êtes touchés par un harceleur moral, vous pouvez quand même profiter de la protection légale que vous êtes un employé, stagiaire ou un simple apprenti.

Comment identifier un harcèlement au travail ?

Péjorativement, ne sous-estimez pas les petits messages réguliers, car ils deviennent de plus en plus lourds au fil du temps et peuvent affecter votre santé morale et compromettre votre travail. Vous constatez une sorte de mépris de la part de votre employeur ou d’un autre salarié de la société, et vous ne savez pas si c’est un harceleur moral. Donc, voici quelques considérations : si vous êtes humiliés devant le personnel, c’est que vous êtes harcelés. Vous recevez des e-mails d’intimidation, ainsi que des messages à 22 h, vous êtes mis au placard, votre directeur ne vous considère pas. Si vous êtes victimes d’un ou de plusieurs types de harcèlements morales au travail, vous devez vous sortir de cette situation même si cela semble difficile à prouver.

Les solutions pour lutter contre le harcèlement moral

La première chose que vous devez faire en cas de harcèlement moral au travail, c’est de prévenir votre directeur RH sur votre situation que vous êtes touchés d’un harcèlement. Ensuite, une inspection du travail peut avoir lieu, qui peut vous guider à tous les étapes nécessaires. D’ailleurs, elle possède un droit qui lui consent d’alerter votre employeur sur tous les cas de harcèlement moral et si elle en constate, l’inspection peut envoyer votre dossier à la justice. Toutefois, une procédure de médiation avec votre harceleur moral aussi est possible. Vous devez saisir le conseil de prud’homme, une étape dont vous ne devez pas négliger si vous avez besoin d’être dédommagés de la situation. Celle-ci sera gérée à l’encontre de votre manager, qu’il soit le harceleur moral ou pas. En outre, vous devez quand même faire attention, car si vous dénoncez des faits inexistants, vous risquez d’être licenciés. Vous faire conseiller par un avocat est essentiel avant de poursuivre en justice.

Quelles sont les méthodes naturelles pour se prémunir du stress professionnel ?
Burn-out : symptômes et facteurs de risque